197, rue de Tolbiac - 75013 PARIS

Tél. : 01 45 88 21 63

Tout ce qu’il faut savoir sur les colorations hennés avant de se lancer

Le henné est une plante permettant un procédé de soin et de coloration naturelle du cheveu. Connu depuis plus de 9 000 ans et originaire d’Orient, le henné revient en force dans les salons de coiffure. Plus qu’un simple colorant, le henné est un véritable masque de soin pour la masse capillaire. Une coloration au henné est un vrai bienfait pour vos cheveux. Mais avant de vous lancer, voici ce que vous devez savoir sur ce procédé plusieurs fois millénaire.

Origine des différents hennés

On connaît le henné depuis au moins 9 000 ans. Il se peut même qu’il soit utilisé depuis plus longtemps, mais il est difficile de retrouver des traces plus lointaines de son utilisation. Venue d’Orient, la plante est séchée, puis broyée jusqu’à obtenir une poudre naturelle. Dans l’antiquité, on sait que les Egyptiens pouvaient la mélanger avec une peu de sang, afin d’obtenir une couleur plus rousse. Quant aux Indiens, ils ne se servaient du henné qu’en guise de soins pour les cheveux.

Il faut dire qu’Egyptiens et Indiens ne profitaient pas exactement de la même plante. En effet, on distingue deux hennés différents ;
Le henné naturel, originaire d’Inde et d’Arabie, pousse aujourd’hui dans des régions sèches, du Sahara jusqu’aux côtes pacifiques. Le henné naturel est composé d’un pigment, nommé lawsone, et qui tient sa densité dans la plante en fonction de la température à laquelle la plante est soumise. Plus on s’approche des 45°C, plus le pigment est présent, et plus la teinture sera foncée. A l’inverse, plus on tend vers les 35°C, et plus la teinture sera claire. En résumé, un henné naturel Egyptien sera plus clair qu’un henné naturel Yéménite par exemple.
Le henné neutre pousse quant à lui au sein de régions dites semi-arides, comme les régions subéquatoriales. Sa présence est recensée de l’Afrique jusqu’à l’Inde en passant par la péninsule Arabe. Le pouvoir du henné neutre ne tient pas dans son colorant, mais dans sa capacité à redonner force et brillance naturelle aux cheveux.

Quel est le principe de fonctionnement du henné ?

Si l’on parle de coloration, le henné n’a besoin de rien d’autre que lui-même pour colorer les cheveux. En fonction de l’origine du henné, on peut en trouver au pouvoir colorant différent, permettant de jouer avec les nuances rouge-orangées. Mais le henné naturel intervient également dans la composition d’autres colorations. Dans ce cas, il suffit d’ajouter un autre pigment de couleur au henné pour obtenir la couleur désirée. Ainsi, cette alchimie de pigments naturels permet un panel important de colorations, capable de dizaines de nuances adaptées à la personnalité, à l’envie et aux besoins capillaires. Tout dépend des quantités de chaque pigment (indigo, brou de noix, cannelle…) Et c’est pour cette raison que les premières couleurs au henné sont à réaliser de préférence chez un professionnel averti, véritable spécialiste de la coloration henné.

La coloration au henné, l’idéal pour les cheveux blancs

D’un très fort pouvoir couvrant, le henné est l’idéal en matière de coloration pour les cheveux blancs. Souvent secs et cassants, les cheveux récupèrent, en plus d’un nouvelle couleur, plus de souplesse, d’hydratation et de vigueur. Le cuir chevelu lui-même profite du soin et continue de nourrir les cheveux de façon saine. Sur les cheveux blancs, le procédé peut paraître long. Mais en matière d’efficacité, aucun produit chimique ne peut réellement rivaliser, ni sur la santé des cheveux, ni sur la durée des colorations. Le henné agit comme un fixateur qui saura accueillir facilement les nouveaux pigments. Donc, plus vous avez recours à la coloration au henné, meilleure et plus longue sera la fixation. A chaque fois.

Comment poser le henné ?

A priori, rien n’est plus simple. Il suffit simplement d’associer la poudre de henné à de l’eau chaude (mais pas bouillante), et d’y ajouter éventuellement les autres pigments colorés le cas échéant. Ensuite, tout est dans le dosage de vos pigments. Afin d’éviter l’oxydation, évitez les bols et cuillères métalliques et préférez toujours la céramique, la porcelaine, le verre et le bois. Appliquez, sur cheveux secs ou mouillés, comme vous le souhaitez, et laissez poser pendant une durée allant de 30 minutes à 3 heures. Puis, rincez abondamment. Si la couleur que vous attendiez ne s’affiche pas, ne paniquez pas. Le travail se poursuit pendant 48 à 72 heures. La couleur final sera donc celle obtenue environ 3 jours après la pose. De façon à nourrir votre cuir chevelu et/ou vos cheveux, vous pouvez associer à votre préparation quelques gouttes d’huiles essentielles. Mais attention à bien les choisir.

Le petit truc en plus : pour modifier l’intensité de la couleur, vaporisez sur vos cheveux une préparation à base d’eau et de bicarbonate de soude. Cela aura pour effet d’ouvrir un peu les écailles des cheveux. 30 minutes plus tard, procédez à la pose de la pâte de henné. Enfin, quand vous rincez vos cheveux, ajoutez à l’eau un peu de jus de citron, afin de refermer les écailles.