197, rue de Tolbiac - 75013 PARIS

Tél. : 01 45 88 21 63

Arracher ses cheveux blanc, bonne ou mauvaise idée ?

Hommes comme femmes, tout le monde a vécu cette scène une fois dans sa vie. Il est 7 heure du matin, la lumière de la salle de bain nous explose les yeux, et là, dans le miroir, un reflet presque irréel. Est-ce que je dors encore ou ai-je bien vu ? Serait-ce réellement un cheveu blanc ? Pour le coup, on se réveille. Le choc subi est terrible. A la mesure de la riposte. Une saisie brutale de la pince à épiler taille adulte et hop ! Extraction. L’adrénaline redescend enfin et la panique nous envahit. Et s’il y en avait d’autres ? Que faire ? Tous les arracher ?

Arracher ses cheveux blancs est une mauvaise idée

Arracher ses cheveux blancs ne sert à rien. Le processus qui permet aux cheveux de blanchir est irréversible. Il s’agit d’une perte d’une protéine, la mélanine, qui permet de soutenir la pigmentation colorée d’un cheveu. Cette mélanine disparaissant, le cheveu se dépigmente et devient blanc. Vous pourrez l’arracher, il repoussera toujours aussi blanc. Mais bien plus vigoureux que le précédent, pour éviter de tomber au moindre passage de la pince à épiler. Et si le fait d’arracher ses cheveux blancs est une mauvaise idée, c’est aussi parce qu’à chaque attaque sur le cuir chevelu, comme l’est l’arrachement d’un cheveu, ce dernier réagit en fabricant plus de sébum. Autrement dit, en plus de faire mal et de renforcer les futures pousses blanches, arracher un cheveu blanc rend les cheveux gras. Définitivement, n’arrachez plus vos cheveux blancs. Vous devrez donc choisir votre camp ; assumer vos cheveux blancs ou colorer vos cheveux…

La coloration pour cheveux blancs

Pour beaucoup, surtout en dessous de 30 ans, c’est bien évidemment la solution la plus digne. Il va de soi qu’une mèche de cheveux blancs homogènes peut avoir un certain charme. Mais quelques cheveux, de plus en nombreux, éparpillés au beau milieu d’une crinière noire profonde, ça peut être plus difficile à assumer. Pour autant, ne vous jetez pas sur la première formule chimique magique venue. Vous risqueriez quelques déconvenues à moyen et à long terme. Les cheveux blancs sont déjà plus secs que les cheveux pigmentés. Les produits chimiques ne feront qu’aggraver cet état de fait, malgré le semblant de soin apporté.

Prenez le temps e savoir ce que vous voulez, d’établir un diagnostic complet de vos cheveux et de votre cuir chevelu, et d’adopter la coloration naturelle permettant de couvrir vos cheveux blancs tout en apportant un véritable soin à vos cheveux. Certes, le processus de couverture complète est un peu plus long. Mais s’il nécessite deux passages, le premier sert avant tout à nettoyer, à purifier vos cheveux de tout ce qui peut les agresser. Si bien que les colorations suivantes seront bien plus rapides. De surcroît, une coloration végétale cheveux blancs est moins onéreuse et peut se pratiquer seule facilement. Exit tous les produits miracles qui ne promettent que l’achat du prochain flacon. Bienvenue à la coloration végétale permettant aux cheveux sains de respirer librement.

Plus qu’une coloration végétale, un bien-être permanent

En matière de santé des cheveux, une bonne alimentation vaut mieux que tous les produits chimiques les plus efficaces. Plus qu’une coloration végétale, il s’agit donc d’un véritable bien-être. La chimie naturelle des cheveux est respectée et à peine régulée au besoin. Les pigments naturels apportent ce qu’il faut de reflets pour camoufler ces annonciateurs de sagesse précoce au sein d’une crinière en belle et bonne santé. Avant même d’être utilisé en tant que colorant, le henné était choisi pour ses propriétés soignantes pour les cheveux. Et ce, depuis des millénaires. Aucun produit chimique sorti d’un laboratoire n’est capable de rivaliser avec les bienfaits des produits végétaux bios sur la durée. Et s’il est vrai que ce monde souffre d’une forte tendance à vouloir tout, tout de suite, il est possible de changer les choses. Simplement en prenant son temps. Et en prenant le temps de construire des choses durables, sur un moyen voire un long terme, garantissant en outre plus de stabilité. Et il y a fort à parier que ce conseil ne se limite pas exclusivement aux cheveux. La société de l’esthétique immédiate trouve ses limites dans la santé à long terme. Préférez-vous jouir de beaux cheveux pour les 15 jours qui viennent, ou pour toute votre vie ?