197, rue de Tolbiac - 75013 PARIS

Tél. : 01 45 88 21 63

Quelle coloration sans risque pendant la grossesse et l’allaitement ?

On ne cesse de le répéter, les colorations chimiques peuvent s’avérer dangereuses pour la santé. Et pas seulement pour la vôtre, mais aussi pour celle de votre bébé lors d’une grossesse et même lors d’un allaitement. De fait, de nombreux médecins attirent l’attention des femmes sur ce point. D’autre part, et même si les grandes marques minimisent l’impact éventuel de ces produits sur notre santé, dans la pratique, les coiffeurs adaptent leurs produits pour peu qu’on leur signale l’état de grossesse. Pourtant, il existe bien une possibilité de se teindre les cheveux sans aucun risque ; la coloration naturelle.

L’hypocrisie des industriels

Avant de nous pencher un peu plus sur la coloration naturelle et ses avantages, posons nous la question du traitement médiatique des produits de coloration classiques, utilisés par le plus grand nombre. D’un côté, les industriels de la cosmétique nous affirment que si problèmes il devait y avoir, leurs produits ne seraient certainement pas sur le marché. C’est vrai après tout, tout le monde sait à quel point les multinationales et les groupes privilégiant avant tout les dividendes de leurs actionnaires à toute autre politique sont de fins humanistes… D’un autre côté, ces mêmes sociétés, sans doute contraintes par diverses études et par la preuve médicale, laissent échapper à regret qu’une coloration à l’ammoniac, par exemple, pourrait s’avérer dangereuse pour un enfant en gestation ou tétant le sein de sa mère.

Alors quoi ? Si le produit chimique contenu dans une coloration peut effectivement être nuisible à la formation d’un bébé, c’est donc bien que ce produit est susceptible de pénétrer le corps humain, en traversant le cuir chevelu jusqu’à rejoindre notre réseau sanguin. Donc, en avouant que ces produits chimiques peuvent nuire au bébé, les industriels reconnaissent la dangerosité de leurs produits. Et donc, ils ne seraient dangereux que pour le bébé ? Et pas pour la mère ? Le produit est programmé pour atteindre seulement le sang du bébé sans jamais laisser de traces dans celui de la mère ? Comment ça se passe ? Il choisit les cellules qu’il décide d’attaquer ? Bien sûr que non. En avouant que le produit est dangereux pour un fœtus ou un nourrisson, les industriels avouent que le produit est dangereux tout court. Pour tout être humain. Pourtant, leur communication est loin d’être claire sur ce sujet… Mais cette hypocrisie ouvre au moins une fenêtre de réflexion.

La coloration végétale, la santé et la beauté naturelles

De plus, chacun le sait désormais, la coloration naturelle n’apporte que des bienfaits. Et pas seulement en matière de couleur. Une coloration henné permet non seulement de rafraîchir sa couleur, voire de colorer ses cheveux, mais également de revigorer tout le cuir chevelu. Le premier but du henné depuis plus de 6 000 ans, c’est d’ailleurs justement de prendre soin des cheveux. Ses propriétés colorantes n’interviennent finalement qu’en second point. Dès lors, il n’y a aucune contre indication à user d’une coloration naturelle pendant une grosses ou lors d’un allaitement. La seule chose à laquelle vous devrez faire attention, c’est le fait que le dérèglement hormonal que vous subissez atteint forcément vos cheveux et peut avoir des impacts très variés, allant d’un dépérissement inexpliqué à une vitalité exceptionnelle.

Heureusement, en femme avertie que vous êtes, vous savez que votre salon de coiffure bio trouvera la réponse adaptée dans les soins qu’il vous proposera. En effet, de nombreux produits naturels, en soins ou en masques, peuvent être utilisés pour redonner l’éclat et la vitalité que mérite votre chevelure. Les œufs, le miel, le vinaigre de vin blanc, certains fruits, les fruits à coque, les huiles végétales, etc. Mais de surcroît, les colorations naturelles, issues de pigments végétaux pour la plupart, apportent également du soin à vos cheveux avec la couleur qu’ils transmettent. De fait, la coloration végétale est non seulement possible, mais elle pourrait même être recommandée en cas de grossesse ou d’allaitement.

Les autres gestes beauté/santé à corriger pendant une grossesse >/h2>

Puisque l’on évoque le sujet des produits cosmétique, parlons aussi de ces autres gestes beauté du quotidien que les médecins nous demandent de corriger pendant une grossesse. Outre les produits pour cheveux donc, d’autres produits cosmétiques sont imbibés de composants chimiques potentiellement nuisibles au fœtus et au nourrisson. A commencer par certains modes d’épilation. La cire chaude peut être déconseillée, en raison des troubles potentiels d’insuffisance veineuse dont souffrent beaucoup de femmes enceinte. De même, l’épilation au laser est à proscrire, même s’il s’agit là avant tout d’un principe de précaution, personne ne sachant à l’heure actuelle quelles peuvent être les conséquences à long terme ou sur un fœtus de l’utilisation du laser sur le corps humain.

Autre produit quotidiennement utilisé et pourtant potentiellement dangereux ; les parfums. En effet, différentes études ont conclu que la grande majorité des parfums dans le monde contenaient de nombreux composants chimiques susceptibles de provoquer des allergies. Durant votre grossesse, évitez donc ces parfums et dirigez-vous vers des fragrances plus naturelles. Enfin, vérifiez également tout ce que vous mettez directement sur votre peau. Les particules très fines (très petites molécules) ont capacité à entrer dans le sang en traversant la peau, comme c’est le cas pour les shampoings ou les colorations. Attention donc à vos gels douches, mais surtout à vos crèmes de jour contenant de la vitamine A, néfaste au développement du bébé. Quant à votre maquillage, la réflexion est la même. Si cela peut pénétrer le système sanguin, autant opter pour des produits neutres ou bénéfiques à notre corps.