197, rue de Tolbiac - 75013 PARIS

Tél. : 01 45 88 21 63

Le tie and dye; une technique déconseillée

Dernière mode en vogue chez les stars, le Tie and Dye n’est pourtant pas quelque chose de tout jeune. Basé sur la coloration chimique, il permet un jeu de couleur allant du dégradé doux à la démarcation la plus nette et permet même des colorations des plus fantaisistes. Après tout, on pourrait juste se dire que le Tie and Dye est une arme de séduction de plus, voire d’affirmation de la personnalité, dans le panel déjà très large des excipients proposés à la gente féminine pour faire semblant de se sentir bien dans ses cheveux. En réalité mesdames, vous n’avez nul besoin de faire comme les stars pour essayer d’être vous-même. C’est même assez contradictoire… Surtout quand on connait les méfaits de cette technique sur les cheveux.

Qu’est ce que le Tie and Dye ?

Le Tie and Dye, littéralement attacher (nouer) et teindre, est une technique assez moderne de teinture. Enfin. Pas tant que ça. Elle fut surtout remise au goût du jour dans les années 60 et 70, notamment chez les hippies aux Etats-Unis, car permettant de donner des motifs psychédéliques aux teintures des vêtements. Qui ne s’est pas amusé, adolescent, à nouer son T-shirt avant de le plonger dans un bac de teinture ? Mais la première fois que la littérature fait mention de ce procédé date déjà de plus de cent ans. Charles Pellew mentionnait en effet le terme Tied and Dyed dès 1909. Question modernité, on repassera, donc.

Le principe est donc d’abord appliqué aux textiles bien avant que la mode ne fasse son effet sur les cheveux des stars hollywoodiennes. Le problème, c’est que s’il est possible de procéder à ce genre de chose à l’aide de pigments naturels sur les textiles, ce n’est pas du tout le cas sur les cheveux. Et cela, même si les magazines féminins ne cessent de rappeler à longueur de publicités d’articles que les résultats obtenus délivrent un effet naturel. Attention aux mots et à la façon dont ils sont utilisés. La coloration Tie and Dye est donc la simple mise en place d’une teinture bicolore sur vos cheveux, de l’effet le plus ‘naturel’ jusqu’aux teintures fluo les plus absurdes.

Dans le principe donc, on conserve sa couleur naturelle des racines jusqu’à mi-longueur et on teint le reste jusqu’aux pointes. Inutile de préciser que les cheveux très courts, voire courts, sont exclus de ce nouveau petit jeu chimique. L’ombré hair, cousin très rapproché du Tie and Dye, est sans aucun doute plus fin dans le dégradé. Là où le Tie and Dye démarque bien la ligne entre la couleur naturelle et la teinture, l’ombré hair préfère le dégradé oud set progressif. Mais dans les faits, les produits chimiques utilisés font que le Tie and Dye (nouer et teindre) s’apparente plutôt pour les cheveux à un Tie and Die (nouer et mourir).

Les limites de la couleur Tie and Dye

Les limites, vous les connaissez déjà, et les grandes franchises nationales de salon de coiffure ne le cachent pas ; le Tie and Dye, comme toutes es colorations chimiques, abîme les cheveux, allant même jusqu’à préciser que les pointes sont encore plus fragilisées. En même temps, le contraire aurait été étonnant. A l’arrivée, ces franchises vous conseillent donc, pour préserver vos cheveux, de continuer à ajouter d’autres produits chimiques très régulièrement sur vos cheveux, de faire un masque hebdomadaire pour hydrater vos cheveux, etc. Il s’agit d’une simple fuite en avant. Et si la coloration est ratée ? Pas de problème, shampouinez vous la tête tous les jours pendant deux semaines ou appliquez un masque repigmentant… On approche du délire. Mais que voulez-vous ? Il faut bien vendre les produits chimiques. C’est bon pour la croissance paraît-il. Enfin, pas celle de nos cheveux en tout cas.

Le côté positif de la chose, c’est que depuis 2015, le Tie and Dye perd de son aura. Mais il se fait remplacer par d’autres techniques destinées à éclaircir le visage tout aussi néfastes pour la santé des cheveux et du cuir chevelu. L’ombré hair ou le Deep Dye sont justement de celles-là. Pour l’anecdote, un Deep Dye consiste à décolorer les pointes pour ensuite les repigmenter selon l’effet souhaité. A ce stade, on a envie de mander aux femmes pourquoi elles martyrisent ainsi leur capital beauté avec autant de produits chimiques, juste pour pouvoir rester une vraie fashionista…

Pour la santé des cheveux et du cuir chevelu, rien ne vaut le soin naturel

On ne le répètera jamais assez, si la chimie peut en effet apporter des effets démentiels et permettre l’artifice, elle est aussi destructrice qu’éphémère. Des milliers d’années durant, l’Homme a entretenu son corps avec des produits naturels, sans risque pour sa santé. Depuis l’avènement de l’ère industriel et les premières teintures chimiques au tut début du XXème siècle, la nature n’a de cesse de se dégrader. Et l’Homme est partie intégrante de la Nature. Plus on utilise de chimie, et plus l’Homme se dégrade lui aussi. Et ce n’est pas vrai que pour les cheveux d’ailleurs.

Alors, plutôt qu’un Tie and Dye cheveux, pensez à prendre soin de votre cuir chevelu et de vos cheveux avec des soins naturels, aux plantes, bio. Votre salon de coiffure bio est là pour ça. On contacte d’ailleurs un vrai retour aux sources. Il semble que l’être humain commence à prendre conscience de sa véritable nature et abandonne doucement les produits saturés en composants chimiques. C’est vrai pour les cheveux, mais également pour la nourriture, et, dans une moindre mesure tout de même, pour le textile. Au final, il existe de fortes chances pour que l’épisode chimique de l’humanité reste limité à une grosse centaine d’années. La prise conscience agit comme s’il s’agissait d’un instinct de survie commun. Et puis, ce n’est pas comme si les teintures naturelles n’étaient pas efficaces. Regardez le succès jamais démenti des cheveux des femmes indiennes. Et cela fait plus de 4 000 ans qu’elles soignent leurs cuis chevelus avec des pigments végétaux…

Quant au Tie and Dye, rien ne vous interdit de l’essayer sur vos textiles… Avec des teintures naturelles et bio, bien entendu.