197, rue de Tolbiac - 75013 PARIS

Tél. : 01 45 88 21 63

Pour quels types de cheveux est faite la coloration naturelle ?

Dans l’absolu, il n’existe aucune contre indication à l’utilisation de la coloration naturelle. Tous les types de cheveux peuvent donc y prétendre. Quelle que soit la couleur des cheveux, quel que soit l’état dans lequel ils se trouvent, tous les cheveux et tous les cuirs chevelus sont éligibles à la teinture naturelle. Toutefois, la coloration naturelle n’est pas en mesure de réaliser des choses naturellement impossibles, comme de décolorer entièrement une chevelure.

Ce que la coloration naturelle ne peut pas faire

Il paraît plus simple d’énumérer les choses que ne peut pas faire la coloration naturelle plutôt que de liste tout ce dont elle est capable. Parce que dans les faits, une seule chose est impossible à base de pigments naturels ; la décoloration. Il vous sera donc impossible de passer du brun au blond en usant de henné ou d’autres pigments. Si ces derniers peuvent assombrir les cheveux ou les éclaircir légèrement, le processus qui permet de se parer de cheveux blonds lorsque l’on est brune nécessite le passage obligatoire par une décoloration que les pigments naturels n’ont pas le pouvoir de réaliser. Dans les faits, décolorer ses cheveux, c’est chasser le pigment naturel, déshabiller le cheveu de son éclat naturel, l’affaiblir en quelques sortes.

Or, le but même de la coloration végétale est de renforcer le cheveu, de le rendre plus éclatant, plus lisse, plus brillant, sans jamais attaquer les principes qui font la vie du cheveu. Mieux, le henné soigne les cheveux et le cuir chevelu des agressions dues aux particules chimiques, présentes dans l’air comme dans les shampoings ou colorants industriels. Certes, le jeu des colorations peut permettre d’éclaircir une chevelure foncée. Mais elles se limiteront à ça.

Oui, les cheveux blancs peuvent être colorés naturellement

Définitivement, la coloration végétale est très efficace pour camoufler les cheveux blancs. N’en déplaise aux aficionados de la coloration chimique. Mieux encore que la coloration, le henné offre aux cheveux un soin particulier. Sur les cheveux blancs, il faudra d’abord passer par une phase de soin et de préparation du cuir chevelu, avant de colorer à proprement parler. La coloration des cheveux blancs est donc plus longue dans sa version végétale. Mais les résultats sont épatants. La couleur tient longtemps et les cheveux redeviennent soyeux, forts et offrent plus de volume. En réalité, il n’y a pas photo entre une coloration végétale et une coloration chimique sur les cheveux blancs. Faites l’expérience. Une fois que vous y aurez goûté, vous ne reviendrez plus jamais en arrière.

Assombrir les clairs, éclaircir les foncés

Le henné est issu d’une plante dont les pigments se lient avec la kératine des cheveux, pour l’enlacer et le protéger contre les agressions extérieures. Mieux, il aide le cuir chevelu à se débarrasser des bactéries. Utilisé en base dans les colorations naturelles, il peut s’associer à différents autres pigments naturels pour des résultats contrastés. A moins que vous ne préfériez les anciens remèdes naturels 100 % végétaux de nos régions ;
Pour une coloration brun foncé, les coquilles de noix (on parle de la gangue qui entoure la noix lorsque le fruit est encore sur l’arbre), le thé ou le café. Ou encore l’indigo mêlé au henné ;
Pour couvrir des cheveux grisonnants, le café s’avère très efficace. Idem pour le thé qui assombrit naturellement les cheveux ;
Pour teindre légèrement les cheveux bruns, pensez à une infusion de romarin mélangée à de l’argile verte ;
Pour passer d’un châtain clair à un blond, ou pour éclaircir naturellement les cheveux, usez de la camomille (avec du curcuma et de la calendula) ;
Pour donner une teinte un peu rouge, les pétales de rose et le cynorrhodon sont très efficaces utilisés ensemble ;
Pour des reflets roux sur une chevelure blonde, vous pouvez essayer le safran, les soucis ou l’hibiscus rouge ;
Pour ajouter une coloration rouge naturelle à vos cheveux, pensez aux carottes ou au jus de betterave. Les deux s’utilisent ensemble ou séparément, souvent avec un peu d’huile de coco ;
Pour des cheveux roux, testez le jus de canneberge ;
Pour passer du roux au blond, faites bouillir du vinaigre et ajoutez de l’écorce de noix verte. Puis laissez sécher sur vos cheveux…

Attention à la propagande et aux contrefaçons

L’idéal quand on débute, c’est de faire appel à un professionnel. Une fois que vous aurez assimilé la routine et les effets des mélanges en fonction de vos cheveux, vous pourrez très bien y parvenir seule. Toutefois, faites attention aux contrefaçons. Il existe aujourd’hui sur le marché deux types de tromperies bien identifiées ;
Les produits s‘annonçant naturels et qui ne le sont pas, bien encadrés par un joli marketing et une loi sur la transparence des cosmétiques quasi-écrite par les industriels. En effet, il est possible d’appeler naturel un produit ne contenant qu’une très faible proportion de composants vraiment naturels. Donc, lisez bien les étiquettes.
Le henné synthétique. Qui n’est donc pas, comme son nom l’indique, naturel puisque fabriqué en laboratoire. Il est même responsable de certaines réactions allergiques alors que le henné naturel ne l’est pas.

Balise title : La coloration naturelle, pour quels types de cheveux ?

Balise méta : La coloration naturelle, si elle ne permet pas la décoloration des cheveux, est adaptée à tous les types de cheveux, y compris les cheveux blancs.